s’engage à ...

Publié le lundi 17 décembre 2012

Voici les 16 engagements de la Liste n° 1 :

 Privilégier l’intérêt général sur le clientélisme et mettre tous les villages et tous les quartiers sur pied d’égalité avec une même qualité de services

 Mettre en place une dynamique citoyenne en assurant l’information et la participation de tous (en amont des choix politiques) et en favorisant les projets citoyens qui recréent du lien social (conception et réalisation d’un espace de jeux et de rencontre, école de devoirs, réseau d’échanges, de prêt d’outillage et de jardins solidaires, repas partagés, voitures partagées, local de quartier pour les jeunes, éolienne(s) citoyenne(s), …)

 Soutenir la diversification et la dynamisation du commerce en ville et dans nos quartiers et villages et susciter une économie durable et de proximité (innovations vertes dans les entreprises, économie du bien-être, relocalisation d’activités, économie sociale…) ; encourager la formation aux métiers verts en particulier pour les jeunes en recherche d’emplois.

 Mener une politique cohérente d’aménagement du territoire et d’urbanisme en s’appuyant sur les plans existants (schéma de structure, plan communal de développement de la nature, plan intercommunal de mobilité, …), en étant exigeant quant à l’intégration, la qualité et la cohérence des projets des promoteurs (immeubles ou activités), en favorisant constructions ou quartiers durables et éco-zoning et en développant la biodiversité et la convivialité

 Etre actif pour sauvegarder et valoriser les sites importants de la commune : charbonnage et château de Cheratte-Bas, Vallée de la Julienne, Ile Robinson, réhabilitation de la Gravière de Lanaye, Montagne Saint-Pierre, Site et Ferme de Caster, …

 Se mobiliser face à tout projet qui pourrait porter atteinte à la qualité de notre environnement et de notre paysage ou à notre santé et initier, le cas échéant, des alternatives. Faire pression pour que des mesures soient prises pour contrer la dégradation de la qualité de l’air et le bruit en Basse-Meuse.

 Mettre en œuvre une politique de mobilité pour réduire l’engorgement du centre aux heures de pointe, pour que la commune devienne « piétons et cyclistes admis » (moins de voitures et de terrasses qui obstruent les trottoirs, notamment), pour développer l’offre de la Centrale de Mobilité et encourager l’utilisation du vélo et des transports en commun ;

 Stimuler la créativité et l’art en rue et créer enfin un vrai centre culturel actif sur tout le territoire communal et s’appuyant sur le tissu associatif. Mettre tous les sports sur pied d’égalité

 Engager des actions pour garantir à chaque ménage un logement décent, y compris via des aides pratiques à l’isolation pour réduire la facture. Veiller à une attribution des logements sociaux selon des critères objectifs et créer une Agence immobilière sociale. Diversifier les types de logements disponibles (permettre des évolutions et des solutions intergénérationnelles).

 Veiller à ce que les enfants aient accès à des structures d’accueil de proximité et de qualité et à ce que les jeunes disposent d’espaces réservés, d’activités spécifiques, et de reconnaissance (sources d’autonomie et d’émancipation) avec création d’un Conseil communal des Jeunes

 Répondre aux besoins et désirs des différentes catégories de citoyens plus âgés : convivialité, lutte contre le sentiment d’insécurité par la réappropriation de l’espace public, projets de solidarité intergénérationnelle, soutien aux associations, communes 100% accessibles, réparation des trottoirs dangereux, renforcement des initiatives et services favorisant le maintien à domicile, amélioration de la qualité des services à la Maison de repos, nouveau minibus pour la Centrale de mobilité …

 Renforcer les actions du CPAS et de la Ville notamment pour faire face à la croissance de la précarité  : réinsertion, aides aux économies d’énergie, actions socioculturelles en faveur de jeunes, prévention du décrochage scolaire, soutien à des comités ou à des bénévoles qui assurent un lien avec des personnes âgées, …

 Améliorer l’efficacité des services d’entretien, de nettoyage et de petites réparations des espaces publics dans tous les quartiers. Effectuer les travaux selon des critères objectifs et adopter un plan pour assurer confort et sécurité de déplacements aux piétons et cyclistes (trottoirs, aménagements spécifiques, …)

 Faire de la commune une administration exemplaire réduisant le coût énergétique des bâtiments publics au maximum, optant dans les marchés publics pour des produits et services favorables au plan social et environnemental (clauses dans les cahiers des charges), effectuant des tests de durabilité avant de fixer les choix importants, développant les plantations et le fleurissement et tendant vers le zéro pesticides.

 Créer un droit à un repas sain pour tous les élèves de toutes les écoles (à un prix abordable, réduit pour les enfants de ménages en difficulté), droit s’appuyant sur une action pédagogique de sensibilisation à une alimentation équilibrée. Promouvoir parallèlement l’alimentation durable dans les cuisines de collectivité avec. introduction progressive de produits bios et du terroir. Soutenir les circuits courts du producteur aux consommateurs.

 Renforcer les droits citoyens : droits à la dignité, à la sécurité, à un environnement sain, à la tranquillité, à la convivialité de l’espace public, à l’accessibilité y compris pour les personnes handicapées, à un enseignement de qualité, à l’égalité des chances, ...