Nos priorités pour Richelle

Richelle, élu village convivial en 2000 , mais pour combien de temps encore ?

Publié le lundi 17 décembre 2012

Car plusieurs points négatifs sont apparus :

  • Construction d’un immeuble en bas du cimetière, dans un virage déjà dangereux.
  • Jonction entre Richelle et Visé : après avoir décidé plusieurs fois qu’il ne fallait pas construire, les conseillers, sauf Ecolo, ont modifié le schéma de structure afin de permettre l’urbanisation du chemin de Richelle au profit de quelques-uns. Nous restons décidés à bloquer, à freiner ce projet négatif pour les habitants des deux extrémités du chemin.
  • Projet d’urbanisation du pré entre la rue des Hauteurs et la rue Foresterie non respectueux du schéma directeur adopté. D’autres voies restent possibles.

De plus, nous pensons qu’il est important de garder le caractère du village.

  • Les nouveaux lotissements vers Saint-Remy se sont fort agrandis ces dernières années. Il est important de garder une zone de nature le long du Ravel menant jusqu’à Saint-Remy.

Autres projets :

  • Sécuriser et bien entretenir le réseau cyclable et les trottoirs, mettre en valeur le petit patrimoine, et soutenir les activités sociales et culturelles.
  • Réinstaller des dispositifs ralentisseurs efficaces dans la rue de Richelle, maintenir le radar de vitesse fonctionnel, et réaliser des traversées piétonnes sécurisées et bien éclairées.
  • Créer une salle de gymnastique accessible tant aux deux écoles qu’aux Richellois, le cas échéant en équipant une salle existante.
  • La petite place du banc, en face de l’ancienne boulangerie Dessart, donne une image négative de la propreté à l’entrée du village. Elle doit être mieux respectée en mettant en place une infrastructure de point de rendez-vous des jeunes.

Vallée de la Julienne

  • Il s’agit de l’un des poumons verts de la commune. Elle est l’écrin de verdure de la Basse-Meuse. Son patrimoine naturel et paysager doit être respecté et mieux mis en valeur au profit de tous (panneaux d’accueil et de sensibilisation, surveillance, entretien et balisage de sentiers, parcours découverte pour les écoles…).

Ecolo souhaite valoriser cette vallée et encourager les mesures visant à en préserver toutes les richesses, sans oublier de garantir l’accès au Bois de Wihou.

Chaussée d’Argenteau

  • Le projet Trilogiport implique la construction d’un pont passant au-dessus de l’autoroute et de la Meuse, assorti notamment d’une rampe d’accès longeant la chaussée d’Argenteau. Celle-ci s’éleverait à une dizaine de mètres. Et une levée de terre arborée cacherait sa vue, mais aussi le soleil en fin de journée ! Il faut ajouter les nuisances sonores, une augmentation de la pollution de l’air (microparticules) et les dangers dus au trafic de 1800 camions porte-conteneurs par jour.

Deux recours contre les permis sont pendants au Conseil d’Etat. D’autres projets beaucoup plus créateurs d’emplois pourraient être envisagés. Nous nous engageons dans tous les cas à agir pour limiter les impacts.