Lutte contre les plantes invasives à Visé

A l’ordre du jour du Conseil communal du lundi 6 février

ECOLO a proposé que le Conseil communal décide de mesures de gestion contre la prolifération inquiétante des plantes invasives.

L’Echevin Luc Lejeune a indiqué que le Collège était d’accord sur le principe mais que certaines dispositions proposées devraient être adaptées en fonction des remarques du Service Environnement. Il s’est engagé a proposé le projet de règlement adapté à un prochain Conseil.

Dans cet esprit, le Conseil a aussi décidé de souscrire au code de conduite sur les plantes invasives en Belgique proposé par la plateforme AlterIAS. Visé pourra ainsi bénéficier, comme partenaire, des campagnes de publicité positive (sensibilisation, information) que développera AlterIAS et des outils de communication associés ( dépliants posters, logos ..).

Publié le vendredi 24 février 2012

Le code de conduite sur les plantes invasives en Belgique est accessible via le lien www.alterias.be

Voici le point ajouté à l’ordre du jour par le conseiller ECOLO Martial Mullenders :

1. Adoption d’un Règlement concernant la gestion des plantes invasives – Mise au vote du projet en fichier joint.

Word - 207.5 ko
Projet de règlement communal

Justification : Les plantes invasives constituent une menace pour la biodiversité. En Wallonie, la prolifération de la berce du Caucase, de la balsamine de l’Himalaya et des renouées asiatiques est devenue préoccupante. Dés lors, il est utile d’adopter un règlement communal afin de se donner les moyens d’obtenir la collaboration des propriétaires ou locataires d’éventuelles parcelles « envahies » afin d’être en mesure d’endiguer le développement de ces plantes problématiques. Le Conseil Supérieur Wallon pour la Conservation de la Nature s’est penché sur cette question et a rendu un avis proposant un projet de règlement. C’est ce projet adapté à Visé qui est proposé en annexe. La Commune de Wanze vient d’adopter ce règlement et ce dernier a été approuvé par le Gouvernement wallon.

JPEG - 128.6 ko
Plantes invasives

Les invasions biologiques constituent une problématique émergente qui présente des menaces importantes pour la conservation de la biodiversité, la protection des espèces indigènes et la santé humaine. Il est possible de retrouver l’ensemble des informations scientifiques récoltées sur le sujet sur le site internet http://ias.biodiversity.be. Ce site reprend, entre autres, une liste de toutes les espèces exotiques envahissantes en Belgique en élaborant une « liste noire » des espèces ayant un impact très négatif sur la biodiversité. Plus localement, des dynamiques se sont également mises en place afin de lutter contre certaines plantes invasives et notamment contre trois espèces de la « liste noire » que sont la berce du Caucase, la balsamine de l’Himalaya et la renouée du Japon. Ces dynamiques ont, pour la plupart, été coordonnées par des contrats de rivière à l’échelle des bassins versants (les cours d’eau étant le principal vecteur de dissémination de ces espèces). Les trois espèces cibles ont des impacts avérés sur la biodiversité et la berce du Caucase peut également provoquer de graves brûlures par simple contact avec sa sève. Des techniques de gestion à l’efficacité scientifiquement prouvée existent pour la berce du Caucase et la balsamine de l’Himalaya. Pour les renouées du Japon, aucune méthode efficace et utilisable sur le domaine public n’a par contre encore été mise à jour. Des conseils pour éviter sa dispersion sont toutefois disponibles. Le règlement communal communal proposé obligerait le « responsable » (propriétaire, locataire, occupant, personne de droit public ou de droit privé) à collaborer si une opération coordonnée est organisée sur le territoire communal, en informant les organisateurs de la présence de berces ou de balsamines dans son terrain, en gérant ces deux plantes ou en autorisant les équipes de gestion à agir dans le périmètre de son terrain. En ce qui concerne les renouées, le responsable est tenu d’en limiter leur dispersion.

Si vous voulez en savoir plus sur la berce du Caucase, la balsamine de l’Himalaya et les renouées asiatiques et découvrir les techniques de lutte efficace, cliquez :http://biodiversite.wallonie.be/fr/...

Si vous repérez des endroits où de telles plantes invasives se développent, il est important d’en informer les autorités afin qu’elles prennent les mesures adéquates.

Pour transmettre vos observations, vous pouvez notamment adresser un mail au Chef de service Environnement de la Ville de Visé, Monsieur Claude Puts - claude.puts@publilink.be.