La tarification progressive

Pourquoi une tarification progressive du prix de l’électricité ?

Publié le jeudi 28 février 2013

Nous le voyons tous lorsque nous recevons notre facture d’électricité, nous ne payons pas uniquement notre consommation « brute », nous devons aussi assumer des frais fixes. Ces frais fixes ont un effet pervers. Aujourd’hui, plus on est économe, plus ces frais pèsent sur notre facture. Alors que, plus on consomme, plus on peut étaler l’impact de ces frais fixes. Ce système rend le kWh moins cher pour les gros consommateurs. Un mécanisme qui n’est pas logique ! Au final, une personne qui consomme peu d’électricité paie plus cher son kWh par unité. Or, d’après les études sur le sujet, les ménages à faibles revenus consomment moins d’électricité que les ménages aisés.

Nous devons donc renverser la tendance, et annuler les frais fixes pratiqués par les gestionnaires des réseaux de distribution et par les fournisseurs. La tarification progressive et solidaire permettra cela.

Sur base de la proposition actuellement sur la table du Gouvernement, dès 2014, chaque année, les ménages bénéficieront d’une tranche gratuite de 500 kWh et le tarif appliqué sur les kWh suivants sera majoré de manière progressive. Grâce à la tarification progressive et solidaire, 73% des ménages wallons (ceux qui consomment moins de 5000 kWh) verront leur facture diminuer. Tandis qu’elle augmentera pour les plus gros consommateurs (au-delà de 5.000 kWh).

Cela permettra de rétablir l’équilibre avec les ménages qui ont une forte consommation et qui aujourd’hui paient moins cher leur kWh/unité. Et, pas d’inquiétude, il sera tenu compte de situation particulière (compteurs collectifs, chauffage électrique, pompe à chaleur).

La tarification progressive : comment ça marche ?

Une « ristourne » annuelle sera accordée à tous les ménages : 500 kWh gratuits entre 2014 et 2017, 750 kWh entre 2017 et 2020 et 1.000 kWh après 2020.

Cette ristourne apparaîtra sur la facture de régularisation annuelle ou de clôture. Le gestionnaire de réseau répercutera la gratuité de ces 500 premiers kWh de manière progressive sur les kWh suivants.

Et donc, très logiquement, si : • Vous consommez moins de 5000 kWh, votre facture va diminuer • Vous consommez plus de 5000 kWh, votre facture augmentera légèrement (environ 2%)

La tarification progressive, c’est donc un coup de pouce pour consommer moins et mieux. C’est tout bénéfice pour notre portefeuille et pour la planète !